Image 3D & Microphotographie

En se basant sur les techniques couramment employées en photographie, la microphotographie à l’aide d’objectifs de microscope permet de capturer les détails de sujets d’étude bien en dessous de l’échelle 1:1 (sujet en taille réelle).

Le but est de révéler des détails grâce à des forts grossissements, pour des surfaces spécifiques et d’en faire apparaître tous les aspects pour les étudier et les répertorier.

Microphotographie insecte objectif Olympus 4x

La technique employée reprend certains éléments utilisés en macrophotographie :

  • Un banc macro configuré horizontalement ou verticalement.
  • La motorisation du déplacement du boîtier reflex couplé à l’objectif de microscope.
  • Le déclenchement automatique du reflex programmé sur une distance donnée, combiné au déclenchement de l’éclairage.

En raison de la profondeur de champ limitée. Il est nécessaire de prendre le maximum de clichés sur un petit intervalle de distance (0,5 mm par exemple) et de recomposer une image finale obtenue à partir de l’ensemble des clichés.

Banc de microphotographie avec reflex Canon et Objectif Olympus

Cette technique est identique au Z-Stack (ou focus stacking) que l’on peut mettre en œuvre sur un microscope motorisé classique. L’intérêt ici est de capturer directement l’image obtenue par l’objectif de microscope sans intermédiaire optique et de bénéficier de la souplesse du reflex numérique, de sa qualité et de la sensibilité de son capteur.

Les objectifs de microscope utilisés sont généralement des 10x, 5x, 4x ou bien des 2,5x ou 2x suivant le niveau de détails et la taille du sujet d’étude. Il est également possible d’utiliser un 20x ou 40x suivant l’éclairage. L’intérêt est véritable par exemple en entomologie, où il s’agit de révéler un niveau de détails insoupçonnés d’une partie d’un insecte grâce à des images de surface de très bonne qualité.

Zoom sur la tête d'une libellule en Microphotographie
Zoom sur la patte d'un insecte en Microphotographie
Zoom sur l'extrémité de la queue d'une libellule en Microphotographie

Les résultats sont impressionnants en utilisant les techniques d’imagerie actuelles (logicielles), on peut obtenir jusqu’à des rendus 3D permettant de mettre en évidence la singularité de certaines structures. (exemples : pattes d’insectes, structure d’une aile, morphologie d’une trompe de papillon, etc.)

Si vous êtes intéressés par la technique de microphotographie à l’aide d’objectifs de microscope, n’hésitez à prendre contact et à nous envoyer vos échantillons pour faire des essais.